Accueil Nos textes Les lettres 4 septembre 2017
4 septembre 2017

Allonnes le 4 septembre 2017

Cher-e-s Ami-e-s,

L’arbre connait mes peines

Où sous ses branches

J’ai soupiré mes j’t’aime.

Le temps passe, les hommes aussi.

Aujourd’hui, Yvon Luby, notre Maire pendant trente ans, qui aura accompagné notre théâtre depuis sa naissance, est parti. C’était un homme remarquable, et si pour citer Shakespeare « Le monde est un théâtre où chacun a un rôle à jouer », il aura été un Prince éclairé qui a rayonné sur cette cité. Qu’il en soit remercié longtemps !

 Notre Association elle aussi change, avance, se transforme, et j’insiste sur ce beau mot « association », qui est la réunion, le rapprochement de personnes, d’idées, de couleurs… Là où l’Entreprise organise des stratégies pour produire et trouver des clients, l’Association cherche à mettre en commun, à donner du relief, du poids, de la couleur à un partage et des combinaisons. S’il peut exister une hiérarchie dans les tâches et une résultante (que je préfère à résultat) de cette association, elle se débat dans tous les sens, et dans la notion de rencontre pour trouver sa finalité. L’association résulte par hasard et nécessité… associer du bleu et du jaune ne produit rien, cela révèle, fait apparaitre et donne à voir une autre couleur. Et la finalité du théâtre est bien de donner à voir une œuvre alchimique né du mélange, de la fusion, de la symbiose, de la confrontation… d’énergies qui s’associent dans un temps et un espace.

 Dans le monde où j’ai grandi, produire avec ce que cela implique de clientèle pour écouler ce qui doit croitre sans cesse, a envahi notre quotidien, nos lieux et nos intimités. Nous sommes de moins en moins sûrs que cette consommation forcenée soit nécessaire individuellement et collectivement mais nécessaire ou pas, elle fait loi.

 Alors l’association, et précisons à but non lucratif, si elle n’est pas en soi la perfection et nécessite apprentissage perpétuel  (il faut connaitre parfaitement l’art des couleurs  pour obtenir le vert désiré avec le bon bleu et le juste jaune) est à mon sens, à mon goût, un mode de résistance, de non renonciation vers un monde ouvert à la rencontre gratuite, hasardeuse, imparfaite, intuitive, amoureuse sans autre stratégie qu’ouvrir des voies poétiques sur des chemins où nous n’avons pas de produits à vendre mais des étapes à partager un moment avec des marcheurs croisés sur la route. Et si nous pouvons leur demander d’être un instant spectateur de nos élucubrations, jamais, oh grand jamais, ils ne seraient être nos clients !

 Demain dans nos lieux de théâtre, à Allonnes, vous verrez, vous nos ami-e-s qui venez faire halte chez nous sur le chemin de vos vies, vous verrez une nouvelle équipe de jeunes créatifs fous tenter de nouvelles alchimies, d’associer de nouvelles couleurs sans toujours en connaitre parfaitement les dosages mais qui sont prêt à consacrer leur vie à apprendre !

Je leur passe la main, ils choisiront désormais la couleur des saisons et des créations qui vont naitre ici, car ce lieu reste un lieu de naissance, de spectacles, de compagnies et compagnons, de comédiens…

 Je continue d’écrire, de mettre en scène, de jouer (« bon qu’à ça » disait un poète), leurs laissant le soin d’associer, d’inviter de croiser ou fusionner les énergies poétiques qu’ils verront passer, au gré des vents, des pluies, des orages et des lumières, vers notre cité d’Allonnes. Une cité qui nous accueille, nous héberge, avec le temps passé et à laquelle nous essayons de payer un tribu poétique de qualité. Ils essayeront comme nous de comprendre non pas l’art de décider, on ne décide pas grand-chose au final, mais l’art de recevoir et de donner.

 « J’t’aime » sera notre premier rendez-vous avec vous né de cette association nouvelle. Comme toutes les histoires d’amour, travaillons à la faire vivre. ?

 L’amour et l’eau fraiche sont nécessaires mais la terre est basse. Nous continuerons de cultiver des plants poétiques dans notre jardin ouvrier.

A très bientôt vous voir poussez la porte.

Pascal Larue

 

Recherche

Saison 2017-2018 rendez-vous en septembre pour tout savoir sur les spectacles à voir et les spectacles en cours de fabrication !

Toutes nos lettres