Le Prix Masque d’Or

Le masque est un instrument à usage multiple. Il sert à cacher le visage, les imperfections ou simplement à se divertir. Il est utilisé lors de nombreux spectacles. En France, depuis 1982, le masque sert à distinguer la meilleure représentation théâtrale de groupe d’amateurs à travers le Prix Masque d’Or. Qu’est-ce que c’est que le Masque d’Or ? Quel est son palmarès ? Les réponses dans cet article.

Origine et règles du Masque d’Or

Instauré en 1982 par la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d’Animation (FNCTA), le Prix Masque d’Or est dédié au meilleur spectacle amateur de la saison. Il est co-organisé tous les quatre ans par la FNCTA et l’Association Charles Dublin en alternance avec le prix Charles Dublin. Il est destiné à promouvoir les spectacles de théâtre amateur.

Le concours débute de façon générale par une présélection interrégionale à la fin de laquelle trois finalistes sont retenus. Leurs trois meilleurs spectacles sont désignés par un jury constitué des représentants de la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d’Animation. Ils participeront alors à la finale où est décerné le Prix Masque d’Or au meilleur spectacle amateur de théâtre.

Les candidatures à la présélection interrégionale doivent répondre aux critères ci-après :

    • Le spectacle proposé doit contenir, une mise en scène et un texte ;
    • L’obtention obligatoire d’une autorisation de la SACD ou des ayants droit pour tous les spectacles présentés ;
      • Le respect de la durée d’un spectacle qui est de 90 minutes environ ;
        • Le montage, réglage et le démontage du spectacle ne doivent pas excéder trois heures avec trente minutes de réunion technique ;
        • La présentation du spectacle dans un théâtre « à l’Italienne » et il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas un inversement d’espaces scène et spectateurs ;
        • La présentation d’un seul spectacle par troupe ;
        • Tous les comédiens doivent être détenteurs d’une licence de la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d’Animation, et au nombre de cinq au moins par troupe ;
        • Aucun acteur, comédien professionnel n’est accepté au concours du Prix Masque d’Or.

Les meilleurs spectacles du Masque d’Or

Le dernier Masque d’Or remonte à 2016. De 1982 à 2016, au total treize masques d’or ont été décernés à treize troupes.

Le premier est décerné en 1982 à la troupe Le Théâtre de l’ombre qui a présenté le « Contre Pitre » d’Hélène Pamelin. Le deuxième en 1984 est allé au groupe Cercle de Molière pour « Voulez-vous jouer avec Moa ? » de Marcel Achard. Le troisième en 1986 au Théâtre du Torrent pour Macbett d’Eugène Lonesco. Puis un autre en 1988 au Théâtre 2000 pour Dreyfus de Jean-Claude Grumberg. Ensuite en 1990 à la Baraque Foraine pour « La puce à l’oreille » de Georges Feydeau. Également en 1992 au Topel Théâtre pour le « Théâtre ambulant Chopalovitch » de Lioubomir Simovitch. Celui de 1997 à la nouvelle Cigale pour Yineka d’Aristophane. Un autre en 1999 au Groupe Acteur Les nous pour « Roméo et Juliette » de William Shakespeare.

En 2001 à la compagnie La Trappe pour Georges Dandin de Molière. Celui décerné en 2003 est pour le théâtre 2000 qui a présenté cette fois-ci l’Atelier de Jean-Claude Grumberg. Le suivant est à l’endroit du Théâtre du torrent pour l’hôtel des deux mondes de Éric-Emmanuel Schmitt en 2007. En 2011, ce fût le tour de la Compagnie du noyau dans À tous ceux qui de Noëlle Renaude. Enfin, le tout dernier en 2016 à la Fausse Compagnie dans Ô ciel la procréation est plus aisée que l’éducation de Sylvain Levey.

Le Prix Masque d’or est un événement haut de gamme dans le monde du théâtre français. Plusieurs sont les troupes théâtrales qui attendent chaque saison avec impatience. Certaines ont eu la chance de l’obtenir deux fois déjà dans l’histoire. La prochaine saison a lieu cette année. Prenons le rdv).